Écrans thermiques

Écrans thermiques pour serres

SCHERMO TERMICO Les écrans thermiques aident à

  • créer les conditions climatiques idéales pour la croissance des plantes à l’intérieur des serres
  • contenir les coûts énergétiques grâce à leur pouvoir thermique.

Caractéristiques des écrans thermiques Tous les écrans thermiques pour serres, que Europrogress fournit, ont une structure de base commune, formée de bandes larges 4 mm tenues ensemble par une trame de fils en polyester. Les bandes peuvent être complètement transparentes à la lumière ou un revêtement en aluminium réfléchissant la lumière et la chaleur. Les bandes sont unies entre elles de façon à obtenir un effet d’ombrage particulier. Dans les jardineries on utilise communément des écrans thermiques colorés selon la demande. Les écrans thermiques sont, sans doute, une des méthodes les plus efficaces pour épargner sur les forts coûts énergétiques demandés par la production de pépinières. Les facteurs fondamentaux pour épargner énergie à travers les écrans thermiques à l’intérieur des serres sont :

  • le pouvoir thermique de l’écran ;
  • sa perméabilité à l’air.

La combinaison de polyester et aluminium, matériaux qui composent les écrans thermiques Europrogress, réduisent remarquablement les pertes de chaleur.

Le polyester a un élevé pouvoir absorbant des radiations infrarouges par rapport au polyéthylène. De plus, grâce à une couche spéciale d’aluminium, les écrans thermiques représentent une barrière efficace pour les radiations IR à onde longue, en réduisant encore davantage les pertes de chaleur. Perméabilité de l’air dans les écrans thermiques Les écrans thermiques Europrogress sont réalisés de façon à réduire au minimum la perméabilité à l’air sans pour autant favoriser la formation de condensation et la texture joue un rôle essentiel dans ce sens. Nos efforts pour limiter les pertes de chaleur radiant et de convection nous ont permis de réaliser un produit capable de faire épargner beaucoup d’énergie. Cet épargne énergétique n’est possible qu’après un calcul précis et une installation correcte, qui sont réalisés chaque fois et changent par rapport au projet et au climat extérieur, aux structures de la serre et à leurs conditions générales.

Fonctionnement des écrans thermiques L’installation, réalisée par deux structures, une fixe et une mobile, permettra la régulation des écrans thermiques à n’importe quelle position voulue. Les mouvements effectués avec l’accouplement de crémaillères ou fils en nylon et motoréducteurs, seront de type transversal de pan à pan. Le système commandera, par une série de tubes et profilés de transfert en acier, le mouvement d’une série de sections de toile équivalant à la distance des deux axes. Chacune sera fixée, d’un côté à cheval de sa propre travée de façon à créer un cadre fixe ou une zone de superposition qui s’adapte aux écrans thermiques afin de minimiser les dispersions quand la toile est en position d’isolation. Des collecteurs et convoyeurs spécifiques assureront que le cadre même ne soit pas dépassé en phase de recueillement. Pendant le mouvement en ouverture et en fermeture, une série de câbles guide garantiront que le roulement soit effectué dans la position susdite. La délimitation de la course des toiles sera fixée par des fins de course électromécaniques relatifs commandés par le tableau électrique pourvu d’unité de contrôle qui peut être assisté par un ordinateur de contrôle et enregistrement des données. Contrôle de l’humidité et de la condensation   En plus de l’épargne énergétique et la régulation de la transmission lumineuse, les écrans thermiques sont utilisés aussi pour le contrôle de l’humidité, surtout pendant le cycle productif, quand la transpiration des plantes est insuffisante à créer des conditions d’humidité idéales. Dans ces cas, à travers la fermeture de la couverture thermique, on augmente l’humidité de la serre.

Automations d’installation à temps, lumière et température Justement au-dessous de la toile de la serre, la température peut atteindre des valeurs très élevées, si l’installation ne dispose pas de ventilation au toit ou si la serre est complétement fermée pour stériliser le plan de culture ; la température peut devenir tellement élevée qu’elle peut corrompre les polymères plastiques. Pour cette raison, nous avons choisi des matériaux capables de résister à l’oxydation thermique jusqu’à 130 degrés centigrades. Sur les écrans thermiques ne s’accumule pas de condensation ; par conséquent, ils ne se salissent pas et il n’y a pas de croissance d’algues. En s’agissant de matériau extrêmement léger et flexible, les écrans thermiques, une fois fermés, occupent très peu d’espace de façon à permettre le passage presque total de la lumière. Sont aussi disponibles des installations d’ombrage extérieures à positionner au-dessus de la structure.